- Les grandes tumeurs isolées du foie ont souvent une tendance faible à métastaser dans d’autres parties de l’organisme et sont propices à un retrait chirurgical.

- Les tumeurs du foie peuvent être à l’origine de signes divers comme des vomissements, une perte de poids, une baise d’appétit, de la léthargie ou des muqueuses pâles.

- Le pronostic chez les animaux opérés est bon lorsque la tumeur est unique et délimitée et qu’il est possible de l’enlever dans sa totalité.

Types tumoraux

  • Les tumeurs métastatiques sont celles qui à partir d’une tumeur initiale se répandent ailleurs dans l’organisme:
    • Par exemple un chien avec tumeur de la rate qui s’est étendue au foie.
    • Les tumeurs métastatiques du foie sont généralement multiples.
    • Si votre animal présente des masses hépatiques multiples, cela peut être des nodules bénins dont le pronostic est bon et qui ne nécessitent pas d’être retirés.
  • Les tumeurs primaires du foie prennent origine dans le tissu hépatique.
    • La tumeur primaire la plus fréquente est le carcinome hépatocellulaire.
    • Ces tumeurs ne se répandent généralement pas, mais envahissent le tissu hépatique.

Signes cliniques

  • Vomissements.
  • Perte d’appétit.
  • Perte de poids.
  • Au début, il peut ne pas y avoir de signes, mais votre vétérinaire peut découvrir la tumeur à l’occasion d’une échographie ou d’une radiographie réalisée pour une autre raison.

Tests diagnostics

  • Une numération formule sanguine et une biochimie sanguine sont réalisés afin de vérifier le bon fonctionnement des organes internes.
  • Analyse urinaire.
  • Radiographies thoraciques.
  • Echographie abdominale.
  • Scanner abdominal.
  • Une biopsie à l’aiguille fine de la masse est parfois recommandée.

Tumeurs métastatiques du foie

  • Un diagnostic de cancer ne peut être définitivement posé qu’après biopsie et analyse histopathologique.
  • S’il n’y a pas de signes de tumeur primitive dans l’organisme et que des nodules multiples sont présents dans le foi, une biopsie par méthode mini-invasive sous echographie est réalisée. Cela permet à l’animal de rentrer rapidement chez lui. Cette biopsie permet de confirmer ou réfuter l’hypothèse de cancer.

Tumeurs primitives du foie

  • La chirurgie peut être recommandée dans ce cas, notemment pour les tumeurs bénignes ou pour les tumeurs cancéreuses s’il n’y a pas preuve d'évolution métastatique.
  • Plus de la moitié du foie peut être retirée sans danger si cela est nécessaire, et le foie se régénérera.
  • La tumeur est retirée par une incision sur l’abdomen (laparotomie).

Tumeur primitive du foie

  • Exceptionnellement, il peut être nécessaire d’étendre l’incision au thorax (sternotomie).

Soins post-opératoires

  • Des soins sont prodigués à votre animal, le contrôle de la douleur post-opératoire est gérée au besoin avec de la morphine. Une fluidothérapie est mise en place afin de maintenir votre animal hydraté.
  • Des antibiotiques sont donnés avant et pendant l’intervention.
  • Chez vous, des médicaments seront prescrits pendant quelques jours.
  • L’activité est limitée pendant 3 semaines après la chirurgie si une incision de la paroi abdominale a été réalisée, 6 semaines en cas de sternotomie.
  • Vous devez surveiller la respiration de votre animal, ainsi que la couleur de ses muqueuses qui doivent être rose.
  • Surveillez les signes d’infection.
  • Empêchez-le de lécher la plaie (un tee-shirt peut être une bonne solution).
  • Un traitement spécifique du type de tumeur peut être recommandé en fonction des résultats de l’analyse. Il n’est pas nécessaire pour les carcinomes hépatocellulaires.

Complications possibles

- Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir. Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée), le risque est minimisé.

- L’infection est une complication peu fréquente.

- Lorsqu’un sérome (accumulation de liquide sous la plaie) se forme, il disparaît en 3 à 4 semaines.

- L’hémorragie interne est rare.

- Métastases tumorales, selon le type et l’avancement de la tumeur.